2019
jeu
05
sep

DOMINIQUE ZINKPÉ

"Lettre ouverte », à 'hôtel des postes Colbert.

Zinkpè sera accueilli en résidence chez Carta-Associés, à l’invitation de Roland Carta animé depuis longtemps d’une affection particulière pour le Bénin. A l’inverse de Zinkpè à la recherche d’une vérité intérieure, mais dont l’expression serait universelle et intemporelle, Carta érige sur la base d’une observation de la réalité, sur l’idée d’une rigueur constructive et de l’adéquation à une époque. Cette rencontre mettra en réflexion ce qui habite l’artiste et l’architecte.

En résidence chez Carta-Associés dans le cadre des Ateliers Quel amour! en partenariat avec Mécènes du sud Aix-Marseille et MP2018.

DOMINIQUE ZINKPÉ

Artiste Autodidacte.

Né en 1969 à Cotonou, Zinkpè est un artiste autodidacte et polyvalent qui réalise dessins, peintures, sculptures et installations.

Son travail est très rapidement apprécié et reconnu : en 1993 il reçoit à Abidjan, dans le cadre des Grapholies, le prix Jeune Talent Africain. Dix ans plus tard, lors de la Biennale de Dakar, il remporte le prestigieux Prix « UEMOA » pour son installation « Malgré Tout ! ». Son travail traverse les frontières. Il a en effet présenté des expositions personnelles en Allemagne, en Hollande, à New-York ou encore en France.

Artiste engagé, il conçoit et réalise en 1999 le projet « Boulev'art, artistes dans la rue » qui cherche à faire connaître au grand public les œuvres d'artistes contemporains. Depuis sa création, six éditions de cette manifestation se sont tenues entre la France et le Bénin.

DOMINIQUE ZINKPÉ

Son œuvre.

Généreux de son savoir, il a fondé il y a plus de 10 ans l'association « Ayïzo – Oeuvre de l'esprit » qui a ouvert depuis peu « Unik-lieu de création contemporaine », un espace visant à la professionnalisation et à la promotion des artistes contemporains. C'est également habité par ce souci de transmission qu'il préside le Consortium chargé d'organiser la Biennale Bénin 2012.

Zinkpè travaille avec des matériaux très divers tels que la toile de jute, des voitures hors d'usage ou encore des figurines hôhô, traditionnellement employées pour le culte des jumeaux dans le sud Bénin. Son oeuvre protéiforme aborde des sujets tels que l'intimité, le sexe, le sacré et le profane et fait le lien entre les cultures ancestrales et les contradictions du monde actuel.

DOMINIQUE ZINKPÉ

« lettre ouverte » par Dominique Zinkpé en résidence chez Carta-Associés dans le cadre des Ateliers Quel Amour ! en partenariat avec Art-Cade, MP2018 et Mécènes du sud. Restitution à la Poste Colbert avec les partenariats de Vinci construction France, Poste Immo, Galerie Vallois, art+ et l’ESADMM.